Le tabac, un être végétal sacré

Le tabac, un être végétal sacré

Le tabac, un être végétal sacré qui nous guide pour apprendre à écouter notre cœur ♥️
Quelle perception avez-vous du tabac en tant qu’être végétal ?
Quel est l’impact de notre inconscient collectif et des vibrations que nous envoyons à travers les émotions que nous ressentons vis-à-vis de cette plante ?
Au mieux une perception négative, au pire en la maudissant ou en la haïssant car nous l’associons à une substance toxique, à la maladie, la mort ou à une odeur nauséabonde.
Tout cela crée un égrégore qui a complètement renversé notre lien ancestral à ce végétal et l’a détourné de sa dimension sacrée originelle
Pourquoi est-il devenu cette substance toxique ? alors que les enseignements et la médecine de cette plante est l’une des plus précieuses et des plus puissantes dans le règne végétal.
C’est une puissance que l’on se doit d’honorer, de respecter et son utilisation comme sa culture doivent être ritualisées.
Or, aujourd’hui, on profane cette dimension spirituelle, on condamne cette plante, on la maltraite.
Très peu de personnes (re)connaissent et respectent sa nature sacrée ce qui explique le nombre élevé de maladies et de décès liées au tabac.
Car comme tout plante sacrée, le tabac n’est destructeur que lorsque son esprit n’est pas respecté, lorsqu’il est offensé.
En effet, en cas d’irrespect de l’esprit de la plante une dysharmonie se crée qui se manifeste sous forme de maladies car les esprits des plantes forment des fils tissés d’amour et de respect mutuel et ce, entre tous les règnes, dans une dynamique de don et de réception.
Et quand les fils se cassent, le bouleversement survient.
Le tabac est source de protection et de guérison chez les autochtones où il tient une place essentielle dans les pratiques spirituelles considéré comme un médiateur entre l’homme et les dieux.
En dehors de son contexte sacré et en l’absence de cadre rituel, incluant la gratitude, l’amour et le respect, la plante devient nocive pour nous.
C’est une plante qui doit être utilisée avec parcimonie et dans un cadre bien spécifique.
En propageant l’enseignement de cet être végétal au monde, l’humain recrée ce lien sacré, propage ses bienfaits par son don, de la guérison pour autrui.
On le perçoit à travers son élixir floral.
Dans sa dimension vibratoire, le tabac permet de prendre du recul par rapport à une situation difficile ou un état de confusion intérieur et de ressentir ce que nous dicte notre cœur replaçant cet être végétal comme une plante alliée.
 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.