La verge d’or : rayonner, faire le tri et passer à l’action

La verge d’or : rayonner, faire le tri et passer à l’action

Faire le tri via les reins

 

La verge d’or s’épanouit au milieu de l’été d’une multitude de grappes dorées qui forment de véritables champs d’or là où elle pousse en abondance.

 

A la fois bien droites et sveltes, secouées par le vent, nourries par les rayons du soleil qui amplifient le rayonnement brillant de ses capitules.

 

Observez des plants de verge d’or et voyez comme cette plante sait prendre sa place et délimiter son territoire. On peut déterminer déjà par l’observation son affinité avec les reins et le système urinaire.

 

Son action diurétique ou plutôt aquarétique en fait une spécialiste de l’inflammation, troubles et défaillances au niveau du système rénal. Elle agit sur les tissus dits froids et sous-stimulés en sous fonctionnement.

La propriété aquarétique est bien supérieure à l’action diurétique car elle accroît l’excrétion d’eau sans perte de minéraux par l’organisme.

 

On sait que chez les animaux l’urine sert à délimiter son territoire et que les troubles du système urinaire sont liées à des problèmes avec son territoire, son espace, sa bulle, se sentir envahi dans son espace ou menacé ou ne pas se sentir légitime d’occuper ce territoire mais aussi trouver quelle est sa place.

 

Elle nous fait travailler sur l’élément Eau auquel elle est fortement liée en drainant, éliminant l’eau bien entendu par la voie rénale mais aussi en évacuant les blessures, peines psychiques, contrariétés qui vont être dissous et évacués par l’eau.

 

En effet, l’élement Eau s’adresse au corps émotionnel.

La peur et l’inquiétude par exemple ont un fort impact sur les reins et tout le système glandulaire.

 

Les reins sont les principales sources de yin et de yang du corps et représentent notre réservoir de qi ou essence vitale.

 

La verge d’or nous aide à faire le tri via les reins sur ce qui doit être conservé ou éliminé et nettoyer ainsi notre corps physique mais aussi énergétique et spirituel.

Que ce soit des situations passées, traumas, évènements, personnes.

Trier, nettoyer, éliminer, épurer, puis passer à l’action.

 

En effet, son nom latin solidago qui vient de ago agir ou action, nous renvoie à sa capacité à donner l’impulsion d’agir pour manifester nos souhaits, nos rêves et nos désirs.

 

Son lien avec le Soleil porte en lui aussi cette capacité à s’expandre, à diffuser notre force vitale dans tout notre organisme.

 

Une plante vulnéraire mais pas seulement

 

Un autre bienfait de la verge d’or est son utilisation ancestrale comme remède pour certaines maladies de peau en tant que vulnéraire.

 

Les traditions amérindiennes utilisaient les fleurs et les feuilles pour les brûlures, les ulcères, et les racines pour les furoncles et les plaies infectées.

On l’utilise au quotidien pour la cicatrisation des plaies en externe et en interne sous forme d’onguent ou cataplasme.

Pour cela, on fait macérer ses fleurs et feuilles dans une huile végétale que l’on expose au soleil pendant 1 à 2 mois pour créer un macérât solarisé de verge d’or.

 

On utilise aussi ce macérât pour les muscles fatigués, les foulures, les articulations enflammés.

 

Il est important de toujours regarder comment une plante fonctionne en regardant l’intégralité de ses actions, pas juste en les isolant les unes des autres ou les additionnant, comment les actions s’entremêlent et ont un impact sur tout l’organisme.

 

Presque toutes les espèces de verge d’or viennent d’Amérique du Nord où elles poussent en grand nombre.

 

La variété européenne se nomme Soldigao virgaurea.

Sa panicule de fleurs ressemble à un épi peu serré ce qui est un signe distinctif pour la différencier de la verge d’or du Canada.

 

Sur la photo, c’est bien la verge d’or du Canada qui peut pousser en France. Malgré cela, elle sera bien différente de sa proche parente poussant au Canada.

 

Pourquoi ?

 

Car même au sein d’une région ou d’un terrain, la plante, même si elle est de la même espèce botanique, qui pousse dans un endroit sec, ouvert au vent sera un individu différent énergétiquement parlant de cette plante qui pousse près d’un arbre au bord de l’eau.

 

Une dynamique de l’environnement

 

L’environnement dans lequel pousse une plante détermine fortement ses relations énergétiques avec les éléments, le cycle des saisons et des journées, et donc son action dans notre organisme au niveau physique, émotionnel, spirituel.

 

La verge d’or du Canada cultivée en France ne va pas pousser au même moment, n’aura pas le même degré d’ensoleillement, d’humidité, pas le même habitat, voire les mêmes formes ou le même goût.

 

C’est une dynamique de l’environnement qui ensuite va créer des qualités énergétiques, chimiques, spirituelles mais aussi de résonance entre la plante et mon corps qui seront uniques.

 

La verge d’or est gouvernée par le Soleil et Vénus

C’est une des clés pour découvrir comment la plante exprime son essence mais pas l’unique car on ne peut pas s’arrêter là ce serait dire que vous vous définissez uniquement par votre signe solaire.

 

Être gouverné par une planète signifie que la plante a des propriétés, des qualités et des modèles énergétiques similaires et / ou qu’elle prospère dans des conditions environnementales similaires à celles véhiculées par la planète.

 

Il se peut aussi que la plante ait un effet sur le système organique régi par cette planète ou astre

 

De part sa très forte influence sur les reins, la verge d’or est considérée comme un remède vénusien.

Pour comprendre ces interconnexions, il faut vraiment observer la nature, les saisons, les cycles de la journée, s’observer soi aussi, comment on interagit avec la nature et les plantes que l’on prend, comment on y répond comment on se sent aux changements de saison, à chaque cycle lunaire, sentir les herbes avec son corps au niveau sensoriel.

 

En tant que symbole de transition entre la saison d’été et celle de l’automne, la verge d’or nous envoie le message d’apprécier les derniers moments de couleurs vives et de chaleur qui accompagnent cette fin d’été.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.